01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

Dans un avis sévère rendu le 16 mai, le Comité consultatif national d’éthique dénonce « la mise à l’écart » des personnes âgées vulnérables dans les hébergements spécialisés.

Des situations parfois « indignes » et sources « d’un sentiment d’indignité des personnes ». L’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), rendu le 16 mai, sur l’hébergement dans les Ehpad est cinglant. Les auteurs y décrivent une France qui, faute de moyens, rassemble ses citoyens âgés et vulnérables dans des établissements spécialisés où ils se retrouvent « isolés », parfois « maltraités » en raison du manque de temps des soignants, et souvent privés du « respect dû aux personnes ». Une « exclusion de fait de la société » analysée comme « une dénégation collective de ce que peut être la vieillesse ».
• Le grand âge trop absent des politiques publiques

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.notretemps.com/famille/dependance/comment-societe-francaise-exclut-plus-ages-comite-ethique,i168932?utm_campaign=news%20edito%20-%20vendredi%2017/05/18&utm_content=nt-coreg-coregfeed-fil-15-reoptin&utm_id=201534865&utm_medium=email&utm_source=Newsletter%20Editoriale » target_blank= »true »]LIRE LA SUITE[/dt_button]