01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

Les départs anticipés en retraite pour carrière longue sont plus nombreux que les cas de pénibilité, d’invalidité ou d’inaptitude. Conserver ce régime implique de continuer à mesurer la durée de cotisation dans le futur régime universel par points.

C’est un sujet sensible de plus à traiter dans le cadre de la réforme des retraites en préparation. Les gros bataillons de Français qui partent à la retraite avant l’âge légal ne le font pas au nom de la pénibilité ou de l’invalidité, mais en raison de « carrières longues ». Avoir travaillé au moins quatre ou cinq trimestres avant ses 20 ans ouvre le droit à un départ anticipé en retraite avant 62 ans, à condition d’avoir déjà toutes ses annuités. Il est même possible de partir avant 60 ans si l’on a travaillé avant 16 ans. Plus du quart du flux de nouveaux retraités au régime général bénéficie de ce dispositif. Il y a eu ainsi  un pic de 180.000 départs anticipés en 2017 .

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.lesechos.fr/economie-france/social/0600664009724-retraite-comment-maintenir-les-departs-avant-62-ans-pour-carriere-longue-2243419.php » target_blank= »true »]LIRE LA SUITE[/dt_button]

SOLVEIG GODELUCK Le 08/02 à 16:59