01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

Le taux du Livret A, un calcul mathématique ou un sujet politique ? Une nouvelle fois, les enjeux politiques et économiques l’ont emporté sur la stricte application de la formule de calcul.

Il était attendu à 1% au 1er août. Il restera finalement scotché à 0,75% pour au moins 6 mois supplémentaires, jusqu’au 1er février 2018, sauf cataclysme économique. Pour le maintenir à 0,75%, Banque de France et gouvernement ont dérogé à la formule de calcul, un cas de figure de plus en plus fréquent depuis que la rémunération du Livret A a atteint son plus bas niveau historique, à 0,75%, il y a maintenant 2 ans.

En août 2015, déjà, avec une stricte application de la formule de calcul, le taux aurait dû tomber à 0,50%. Mais le gouverneur de la Banque de France et le gouvernement avaient préféré une diminution modérée, à 0,75%. Le même scénario s’est répété en février et août 2016 : en théorie, le rendement aurait dû être abaissé à 0,50% mais Bercy avait arbitré en faveur d’un maintien à 0,75%. Puis, en novembre dernier, le gouvernement a fait évoluer la formule de calcul du taux. Parmi les objectifs alors énoncés par le ministre de l’Economie et des Finances de l’époque, Michel Sapin : « rendre plus prévisible et lisser l’évolution du taux du Livret A ».

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »http://www.cbanque.com/actu/63644/taux-du-livret-a-ce-qui-se-cache-derriere-le-blocage-a-0,75?utm_source=cbanque&utm_medium=email&utm_campaign=lettre-actu » target_blank= »true »]Lire la suite[/dt_button]