01 48 74 16 48 contact@sneca.fr

À en croire les maires, la suppression de ce prélèvement va les mettre sur la paille et nuire gravement à leur autonomie. En réalité, ils ont déjà tout prévu pour y faire face.

À n’en pas douter, le président s’est mis à dos les élus pour un bon bout de temps. Non seulement Emmanuel Macron a tenu sa promesse honnie par les édiles – supprimer la taxe d’habitation (TH) pour 80% des ménages entre 2018 et 2020 –, mais il a fait savoir que cette mesure n’était que « le premier acte d’une réforme ambitieuse des finances locales ». En laissant entendre au passage que ce prélèvement injuste avait vocation à disparaître complètement d’ici la fin du quinquennat. Du coup, beaucoup de maires n’ont pas hésité à crier à « l’arnaque » et à « l’escroquerie ». Décryptage d’une polémique qui n’est pas près de finir.

Qu’a promis le gouvernement en échange de la suppression de la taxe d’habitation ?

[dt_button size= »small » style= »default » animation= »none » color_mode= »default » icon= » » icon_align= »left » color= » » link= »https://www.msn.com/fr-fr/finance/actualite/taxe-dhabitation-ces-nouveaux-imp%C3%B4ts-qui-vont-la-remplacer/ar-AAwqpcZ?ocid=NL_FRFR_A1_20180504_1″ target_blank= »true »]LIRE LA SUITE[/dt_button]